Sports

Un guide de formation sur le baseball

35views

Manipuler le batteur ou mettre du bois à la balle, est la clé du succès ou de l’échec du club de balle et de l’individu.

Il n’y a pas de grand mystère sur ce qui fait d’un garçon un bon batteur. Il doit avoir:

1. Une certaine quantité de capacités normales
2. Une maîtrise des principes fondamentaux
3. Confiance en sa capacité de grève

Des couvertures normales de capacités d’expression beaucoup. Ils signifient les bras, les poignets et les mains forts; réflexes rapides, bonne coordination, vue parfaite et vitesse en cours de développement.

Indépendamment combien de capacités normales un garçon a, cependant, de lui ne frappera pas comme lui s’il ne maîtrise pas les principes fondamentaux et ne croit pas en sa capacité à frapper la balle alors qu’il arrive par la zone de frappe. La confiance de l’art de l’autoportrait, naturellement, vient du succès. De plus, le succès dans la ouate en feuille vient de la pratique. Le texte suivant décrit les mécanismes pour frapper lorsqu’ils s’appliquent aux quilleurs en général. Tout en suivant les principes implicites, le garçon bien coordonné pourrait facilement devenir la ouate en drap tenir le premier rôle de son équipe; le garçon moyen pourrait certainement devenir un batteur meilleur que la moyenne.

Tout en obtenant des informations sur la manipulation du batteur, vous devrez connaître certains points clés. Ceux-ci incluent des secteurs de

La position Les positions de marche du bras et de la main L’oscillation

La position requise dépend du côté qu’ils soutiennent. Si un garçon est un droitier, il doit tourner son côté gauche dans la cruche; le bon côté donc gaucher.

Le corps doit être plutôt droit et détendu avec le poids réparti même sur les deux pieds. Les hanches et les épaules doivent être de niveau. Les pieds doivent être largeur d’épaule à part avec l’orteil du pied avant même avec le cou-de-pied du pied arrière. Lorsque le ballon est délivré, les talons battent doivent être légèrement vers le haut, ses genoux légèrement pliés. Couvertures de l’étape comment l’appel doit être frappé. Pendant que la balle est livrée au plat, la pâte lisse doit lever son pied avant juste au-dessus du sol et la glisser vers l’avant (vers la cruche) d’environ six pouces. Cette étape, une partie critique à frapper, démarre ce que l’on nomme généralement la synchronisation. Tous les autres mouvements qui font partie du flux manipulant le batteur de celui-ci.

Pratique avec cette formule:

Prêt?

Scène et torsion. Encore une fois avec la position de départ. Encore, scène et torsion. Retour. Scène et torsion. Retour

Coordonner les positions du bras et de la main avec la position et le pas. Droitier bat: placez votre paume gauche contre votre épaule droite, le petit doigt vers le bas, pouce vers le haut. Avancez la main gauche d’environ six pouces et faites un poing.

La personne gaucher bat: placez votre paume droite contre votre épaule gauche, petit doigt vers le bas, pouce vers le haut. Avancez la main droite d’environ six pouces et faites un poing.

Le coude du bras qui est maintenant prolongé à travers le corps ne devrait avoir presque aucune courbe en lui et il ne devrait y avoir aucune contrainte sur le bras. En fait le bras et la main guident le batteur par l’oscillation. Le bras opposé et la main fournissent la puissance.

Faites un poing avec le pouvoir qui le donne et placez-le sur la main de la direction.

Relevez donc le coude du bras de puissance il est de niveau avec le haut de l’épaule. Il y aura là une certaine contrainte. Abaissez lentement ce coude jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de contrainte. Le coude du bras de puissance doit s’arrêter à environ deux pouces sous le haut de l’épaule.

Maintenez les coudes et les mains sortis du corps!

Leave a Response

Enable referrer and click cookie to search for prowebber